NARA NOÏAN

Née Anna-Naïra  Pavlovna Mnoian,  le 2 janvier 1971 à Erevan (Ex URSS)

Française d’origines  arménienne 

Pianiste, compositrice, interprète, auteure, actrice, coach vocal, productrice, directrice artistique, arrangeur, membre de la SABAM depuis 2000

Primer prix du Conservatoire Supérieur de Musique Komitas (piano, accompagnement, composition) – Arménie (ex URSS)

Ambassadrice de la Fondation 112 (appel d’urgence européen)

Décorée de la médaille « Komitas » Chevalier Des Arts et  Des Lettres discernée par le Ministère de la Diaspora d’Arménie en avril 2017 

Marraine de l’association  française « 1 pour tous, tous pour l’Autisme »

D’aussi loin qu’elle se souvienne, Nara Noïan a toujours été artiste jusqu’au fond de l’âme.

Par ses parents, maman, Janna Blbulyan, actrice, comédienne, musicienne, compositrice.  Son papa, Pavel Mnoian, musicien. 

Toute sa famille et l’ambiance qui régnait durant son enfance en Arménie, par ses études ou par ses créations multiples.

Après ses études à l’école de musique de Tchaïkovski, Nara Noïan suit, dès ses 15 ans, la classe de piano et d’accompagnement au Conservatoire Supérieur de Musique de « Komitas » d’Erevan.

Déjà une performance ! Bien plus :

Elle réussit à obtenir en 1991, un premier prix  par correspondance de Paris !

Ses débuts d’Erevan à Paris…

C’est par le théâtre qu’elle débute dans la vie professionnelle à coté de sa maman, comédienne,  Janna Blbulyan. 

Mais la musique suivra aussitôt, puisqu’elle est enseignante en 1988 au Conservatoire d’Art Appliqués d’Ararat, en Arménie fondé et dirigé par son papa, Pavel Mnoyan.

Comme si cela ne suffisait pas, elle fait d’emblée son entrée par la grande porte dans le monde cinématographique en 1988 elle interprète le rôle principal du film « Nostalgie » « Garod » en arménien , réalisé par Frounzé Dovlatian (studio Armenfilm). Elle obtient le 1er prix d’interprétation féminine au festival du cinéma de Kouïbychev, en Russie. Le film « Nostalgie » est projeté au Centre Pompidou (Paris) dans le cycle « Le cinéma arménien » en 1998.

En 1990 elle tient le second rôle dans le film « Les maudits » – « Anitsvatsnere » en arménien, réalisé par Keussayantz (studio Armenfilm). 

Mais pour l’Arménie aussi, l’un des grands phares culturels est la France. 

Elle décroche le rôle principal, mais cette fois dans un film franco-arménien de 1993 tourné par Murad Djanibekian (studio M.J.N.) : « Double barrière ». 

Nara Noian est toujours présente en musique, puisqu’elle enseigne en France au « Jardin de Musique » sous la direction d’Eugénie Alecian à Courbevoie entre 1991 et 1993, puis est directrice et enseignante de l’école de musique « Monde musical Anna Pavlovna » en 1994 à Maison-Alfort, toujours en France.

Le 10 juillet 1997 la naissance de son fils ainé, Gaby !

A l’occasion de cet évènement que Nara, invitée par son amie, artiste/ peintre et sculptrice belge Muriel Gozin, se rend à Bruxelles pour 2 semaines de vacances/convalescences…

Et c’est grâce à Muriel et son beau-père artiste-peintre Raymond Delvax que tout commence pour Nara à Bruxelles.

La Belgique…

Aout 1997- Un coup de cœur pour la Belgique ! Elle y dépose ses valises !

Elle est d’abord la directrice artistique et enseignante du « Monde de la Découverte », le centre artistique crée par elle-même au cœur de Bruxelles, entre 1998 et 2000. 

La musique ne l’a pourtant jamais quittée. Elle accompagne un certain nombre de tournées : avec Maria Kern (2000-2001), avec le Bernard L’hoir ensemble (2000-2006).

Compositrice, il est normal de la retrouver dans bien des projets : deux CD de Christian Merveille (1,2,3 piano) en 2000 et « Si c’est comme ça » en 2001, ainsi qu’un CD commandité par le Délégué général aux droits de l’enfance, Claude Leliève en 2002 : « Félicien le magicien ». Fin 2002, « Les bulles de l’espoir » est aussi devenu un CD, raconté par le comédien, François Mairet, avec les voix de Marion et d’un jeune garçon, Jérémy. Adamo, quant à lui, a prêté sa voix à Félicien.

Bradyaga…

Nara Noian fonde alors en 2003 son propre groupe « Bradyaga » (Nomade en russe) (Home Records), qui tourne sur scène et aboutit sur un premier CD « Promesses » en octobre 2005. Tous les musiciens avec qui elle travaille sont des grandes pointures : Walter Meleghello, Cédric Waterscoot, Véronique Dekock, Alain Meulemans, Osvaldo Hernandez, 

Bernard Lhoir, Tigran Ter-Stépanian, Vardan Hovanissian, Vincent Noiet, Alexandre Furnelle, Frédéric Malempré, Stephan Pougin, Joe Higham, Ghalya Benali, Moufadhel Adhoum, Janna Blbulyan…

La suite…

Le 28 aout 2004 la naissance de son fils cadet, Elliot !

Les rencontres se multiplient : elle compose toute la musique originale (entre autres les poèmes mis en musique) du spectacle poétique de Jacques Mercier « Passage », créé au Théâtre le Public de Bruxelles en 2006. 

Ce spectacle tourne, avec Nara Noian au piano et la chanteuse du groupe de Nara, « Bradyaga », Laurence Waters, dans toute la francophonie, avec un énorme succès.

On note encore en septembre 2006, une tournée fort remarquée : « Leyla et Majnun » avec la chanteuse d’Uzbékistan, Sévara Nazarkhan (Realworld Records – Peter Gabriel), et la chanteuse de Tunisie, Ghalia Bénali, sous le directon de Gerry De Mol (Oblomow). 

Nara Noian, l’album…

En 2007, la Fondation Boghossian inaugure les travaux de rénovation de la Villa Empain, Avenue Franklin Roosevelt à Ixelles. Pour la soirée prestigieuse d’ouverture, la Fondation fait appel à Nara Noïan et à ses musiciens, non seulement pour jouer mais pour offrir à chaque invité un enregistrement original de ce qui deviendra le CD « Cristal », produit par Créa-Son. 

Au début de l’année 2008, le livre « Het draagbare paradijs » de Gerry De Mol et le photographe Patrick De Spiegelaere (qui disparaît tragiquement peu avant la sortie du livre et à qui Nara a dédié un des morceaux de l’album) paraît en prélude à une tournée de concert, qui rassemble plusieurs chanteuses et l’ensemble Oblomow.

Après de nombreuses dates en avril et mai, la tournée reprendra en novembre 2008.

Hymnes  112  – 911 – numéros d’appel d’urgence – Europe – USA

Reconnue pour sa générosité et pour les messages humanistes portés dans ses chansons, Nara est nommée ambassadrice de la Fondation 112 (numéro d’appel d’urgence européen). Elle en compose l’hymne officiel sur des paroles de Jacques Mercier et se fait la voix d’une Europe maternelle s’adressant aux enfants. Quant à la mascotte du CD, elle n’est autre que « Le Chat », du dessinateur belge Philippe Geluck.

Le succès de cette initiative européenne se déplace outre-Atlantique, et invitée par le Congrès des États-Unis d’Amérique, Nara se rend à Washington pour y présenter la version anglaise « 9-1-1 for You » (texte de Maria Palatine). 

Très proche de la version française, la version américaine du CD est distribuée dans toutes les écoles américaines.

L’hymne a depuis été adapté dans la plupart des langues européennes.

Tournées Théatre/Musique

Mars 2012 – « J’ai toujours aimé les blondes » création musicale et sur scène avec Jacques Mercier dans le  nouveau spectacle de Jacques Mercier

Août 2012 – Participation au Festival International d’Arménie « Im Hayastan Paraton »

Janvier 2013 Membre de l’Académie francophone du cinéma « Trophées Francophones du Cinéma

Dès 2005    Concerts, festivals en Europe et en Arménie

Dès Janvier 2018 – en tourné avec  nouveau spectacle de Nara Noïan «  Parfum de Femme » la nouvelle formule solo (piano/voix)  – tournées, concerts, festivals 

Le 7 avril 2017 – Premier concert solo en Arménie au  Kafesjian Art Center  

Février 2018 –  concert en Pologne  avec le quatuor de l’orchestre de chambre de Lomza  (Łomżyńska Orkiestra Kameralna)

Fevrier 2019 – concert « Ode à l’Amour » Saint-Tropez –France

Avril 2029 – Soirée franco-arménienne avec Nara Noïan, Janna Blbulyan & les invités  – Arménie

Juillet 2019 –  Soirée « Pour toi Aznavour » participation à l’hommage à Charles Aznavour  organisée par la Fondation Aznavour au Thêtare du Gymnase – Paris (France)

Septembre 2019 – 18 septembre Promotion-rencontre-show-case à l’Alliance Française d’Arménie

20 septembre – Soirée franco-arménienne avec Nara Noïan & Janna Blbulyan – Arménie

Fevrier 2020 – Soirée francophone concert Duo avec la chanteuse arméniene Naïra Manucharian – en Arménie au  Kafesjian Art Center 

2020 – La rencontre avec Anaïd.B

C’est l’histoire d’une rencontre musicale entre Nara, la grande auteure compositrice française, d’origine arménienne installée en  Belgique deouis 1997,  passionnée de musique et de piano et Anaïd la jeune auteure interprète de France amoureuse des mots. 

Cela donne un beau partage d’idées, de travail et de passion; Oui ces deux femmes sont passionnées et passionnantes. Nara fut très vite attirée par le timbre de la voix d’Anaïd et Anaïd par la force que dégageait Nara. Ainsi Nara Noïan participa musicalement au nouvel album « À découvert » d’Anaïd.B sur quelques titres. 

Puis c’est tout naturellement que Nara Noïan, lors de la sortie de son 9ème album « Papiers d’Arménie », demanda à la jeune artiste qui entre temps s’était fait connaitre au grand public dans l’émission The Voice, d’interpréter avec elle quelques duos arméniens. Et oui ces 2 êtres devaient se rencontrer, c’était inévitable; tant elles se ressemblent; qui sème le travail, le bonheur, récolte la réussite et le sourire d’autrui. 

Tout autre chose…

Nara est également interprète jurée pour les langues arménien, russe et français et a travaillé comme traductrice/interprète assermentée  au sein de Commissariat General aux Réfugiés et aux Apatrides de 2002 à 2009